Après-midi de formation

C’est par un samedi ensoleillé que les jeunes libéraux radicaux du canton, et d’ailleurs, se sont réunis pour suivre différents ateliers de formation. Dans les hauteurs de Cressier, avec une magnifique vue, nous avons eu la chance de pouvoir écouter et interagir avec des orateurs les uns plus motivants que les autres.

Dans un premier temps, nous sommes revenus sur la campagne de communication de la chambre du commerce neuchâteloise (CNCI) qui, durant les élections cantonales, avait mis en évidence différents critères à améliorer dans le canton, en se basant sur une étude comparative de PwC. De nombreux éléments, notamment l’origine du nom de la désormais fameuse « Anne Catherine », nous furent présentés en détails par Charles Constantin, membre de la direction de la CNCI et chef du groupe PLR au Conseil général de Saint-Blaise. L’occasion de rappeler que le canton de Neuchâtel n’est pas seulement un enfer fiscal, mais qu’il possède également de nombreux atouts qui doivent lui permettre de continuer à jouer un rôle conséquent dans le futur. Et de clarifier une fois pour toutes que nous souffrons d’un problème de dépenses et non de recettes.

Ensuite, afin de lier la théorie à la pratique, Matthieu Wildhaber, start-upper neuchâtelois, qui organise des ateliers de prise de parole interactifs, a présenté différents outils qui facilitent la prise de parole en public et les reflexes à prendre pour éviter les couacs. Avec son approche ludique et collaborative, il a su captiver et nous apporter un bagage non négligeable. Nul doute que ses conseils sauront servir la réserve libérale-radicale dans les années à venir. Avoir des idées ne sert à rien, si elles sont mal défendues! Présent, le député Andreas Jurt a bien volontiers partagé quelques anecdotes sur le sujet. Intervention appréciée tant ce dernier est (re)connu pour son talent oratoire et son sens de la formule qui fait mouche. Merci!

Profitant de la proximité géographique, nous avons invité l’ancien collaborateur personnel de la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, Monsieur Daniel Veuve. Avec une présentation qui a permis à chacun de se faire une idée précise de la vie politique à Berne, avec ses aspects positifs et négatifs et par sa disponibilité, sa franchise, au moment de répondre aux diverses questions, il aura su passionner un auditoire qui se prédestine à, un jour peut-être, suivre les traces de ces illustres ainés.

Nous remercions chaleureusement tant la commune Cressier pour son accueil, que les personnes qui se sont jointes à nous tout au long de la journée ou encore les jeunes qui se sont chargés de l’organisation et du travail de l’ombre.

La journée s’est clôturée autour d’un apéritif suivi d’une torée neuchâteloise qui aura convaincu tout le monde, même les novices venus d’ailleurs. Nous remercions les nombreuses personnes présentes, de tout âge, et nous réjouissons de vous accueillir une prochaine fois. La jeunesse libérale radicale du canton souhaite être une force de proposition, constructive et bien formée.

35147107_2249763398374859_5663035287400349696_n